La Cité de l'habitat provisoire 

La cité de l’habitat provisoire est un micro musée unique constitué d’un lavoir en ciment et de 3 pavillons préfabriqués (communément appelés baraques), qui ont été démontés, puis restaurés et remontés par les bénévoles de l’association, avec le soutien de l’asso d’insertion par le travail ELAN et des financeurs publics et privés.

 

L’ensemble est protégé au titre des Monuments Historiques par arrêté du 16 septembre 2016.

 

 

Les visites sont assurées par la direction des patrimoines de la ville de Lorient, labellisé Ville d’art et d’Histoire, et de ses guides conférenciers, qui vous feront vivre une visite de qualité d'environ 1h30.

 

Renseignements individuels et groupes : 0297022329

 

 

 

 

 

 

L'association assure également des ouvertues, sur rendez-vous ou lors de journées d'animations

 

Les baraques ont un passé militaire, et ont commencés à être utilisées pour les civils aux heures de la reconstruction de 1919. C’est un mode d’habitat qui va suivre les évolutions techniques et architecturales du XXème siècle. On les retrouvera pour certaines plus travaillées, de toutes natures et provenances après la seconde guerre mondiale. Période qui marque encore les esprits au pays de Lorient, ravagé par les bombardements de 1943.

Le site de Soye à initialement été choisi pour accueillir cet ensemble, car il correspond à la plus importante cité provisoire de la reconstruction du pays de Lorient, avec plus de 300 maisons implantées de 1945 à 1985 pour les dernières.

La cité de l’habitat provisoire vous propose de plonger dans cette histoire heureuse mais parfois douloureuse, et de comprendre l’architecture, la vie quotidienne qui en découle ainsi que les échanges et les enjeux sanitaires et sociaux qu’ont constitué ces importantes cités, en attendant la reconstruction.

 

 

 

Le pavillon 534.10 (également appelé baraque française), est le premier élément à avoir été labellisé par la fondation du patrimoine en 2007. Il a ouvert au public en 2008.

C’est de loin le model le plus implanté en France de 1919 à 1948. Aujourd’hui remeublé dans une intention chronologique, il vous permet de comprendre la mise en place des cités, leurs urbanismes ainsi que le contexte de vie des sinistrés durant et dans l’immédiate sortie de guerre avec le fameux système D.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pavillon des entreprises J Ulysse Ste-Marie (appelé baraque canadienne), est l’unique exemplaire restant des 1400 maisons de ce type importées du Canada en 1946. Il est restauré en 2016.

Nous vous proposons de découvrir les actions mises en place par le M.R.U. pour les dommages de guerre et l’aventure étonnante des meubles de sinistrés conçus par un grand designer dès 1941…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pavillon UK100 (appelé l’américaine), est un condensé unique de design et de rationalité ! Tout y est calculé et fonctionnel jusqu’à son nom : UK pour United Kingdom, pays auquel il est initialement destiné, et 100 pour le nombre de morceaux dont il est constitué.

Il vous permettra de découvrir que la France n’est pas le seul pays à avoir érigé des baraques, que certaines sont toujours habitées, et fera également le lien avec les sinistrés d’aujourd’hui, victimes de guerres, d’aléas climatiques, de catastrophes industrielles…

 

Untitled
18814730_10154357439971503_9685208552183
23843253_10154804991921503_4604370650447
14690896_10153719866876503_2266621925031
1898 Chateau persperctive 1898 (De Solmi

© Mémoire de Soye. Tous droits réservés.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
yann LB ds le bain.JPG